Avoir recours à l’hypnose pour retrouver un équilibre alimentaire

Maigrir sous hypnose : comment ça marche ?

Difficile de maigrir quand on ne peut lutter contre ses envies de grignoter, quand s'alimenter est un remède contre le stress... L'hypnose peut alors aider à trouver un rapport enfin apaisé avec la nourriture.

Soit nous mangeons mal, soit nous mangeons trop, soit nous cumulons les deux. Résultat : la balance penche du mauvais côté et maigrir devient un casse-tête. 

"Notre rapport à l’alimentation est très complexe, fait de croyances, de rituels, de compulsions, d’obsessions", constate certains docteurs."Certains éprouvent une attirance pour des produits « nocifs », qui sont idéalisés comme une récompense. C’est typiquement le cas des aliments sucrés. D’autres pensent que manger va calmer leur ennui, leur déception, leur stress. D’autres ont besoin de se remplir par peur du vide, comme s’ils n’existaient qu’en mangeant. 

L’hypnose est en premier lieu une thérapie de désaccoutumance, de déconditionnement des mauvais réflexes et des croyances erronées vis-à-vis de l’alimentation." Nous vivons dans un contexte d’abondance, de tentations. Cette offre pléthorique incite, malgré nous à nous détourner d’une alimentation plus simple et pourtant plus saine. 

"Souvent, les patients ont perdu le goût des aliments naturels, ils trouvent les fruits et légumes fades... En hypnose, nous travaillons également pour retrouver une authenticité du goût", explique le médecin. Parfois aussi, les kilos nous collent à la peau pour des raisons inconscientes, venues de l’enfance. Par l’hypnose, porte d’accès à l’inconscient, il peut arriver que des souvenirs enfouis refassent surface, expliquant ces compulsions. 

L’hypnose permet alors de s’en libérer et de retrouver un certain équilibre.

Comment se passent les séances d’hypnose en pratique

La méthode : appliquée par les médecins et les psychologues, elle n’a rien à voir avec une pratique occulte de prise de pouvoir sur l’autre, comme beaucoup le croient. Le patient, assis ou allongé, est amené à se détendre profondément, grâce à de la musique et/ou aux paroles du médecin. Il se trouve alors dans un état de sommeil éveillé où il est ouvert à des suggestions thérapeutiques qui s’impriment dans son inconscient. 

Ainsi, dans le cadre d’un amincissement, les produits gras et/ou artificiellement sucrés sont associés, par des exercices de visualisation, à des sensations de nausées et de dégoûts. 

Cette cure est recommandée pour se libérer de compulsions et de mauvaises habitudes alimentaires. Sachez que n’importe qui peut recourir à l’hypnose du moment qu’il est consentant.

Les séances sont individuelles (env. 45 mn) ou par groupes de 4 personnes (env. Ih30). Les 2 premières permettent au praticien et au "patient" d’échanger et de définir si ce dernier est prêt à changer son comportement. Si tel est le cas, les séances ont lieu toutes les 3 à 4 semaines. Comptez 6 séances pour un problème d’alimentation.

Témoignage : Marie, 41 ans

J’ai toujours eu 20 kg au minimum en trop. Un ami m’a parlé d’hypnose et dès la première séance, je me suis sentie en adéquation avec cette thérapie : j’étais dans un état de détachement vis-à-vis de la nourriture ! Durant un an, j’ai suivi une séance par mois et j’ai perdu mon surpoids. Depuis, j’y vais une fois par trimestre, mon poids reste stable. J’ai aussi arrêté de fumer ainsi, et ce, sans prendre un gramme. J’ai réalisé que j’avais un corps et que je pouvais l’aimer. Je ne me place plus dans l’urgence de maigrir, le stress ou la culpabilité. .. Je remange des pâtes, du riz, du pain. Je teste des combinaisons alimentaires et vois comment réagit mon corps, mais je ne suis plus angoissée par la nourriture.


0 Commentaire(s) Poster un commentaire

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire

2656